Accueil Blog Page 2

Souvenir du violoniste – Streetart dans les rues de Tel Aviv

0
street art tel aviv pochoir d un violoniste

Le violoniste tremblant, les yeux gris, entame l’air du dernier soir. Le violoniste au sol sans vie git, dans la puanteur du charnier noir.

Enfant génie – Streetart par Jef Aerosol, Bruxelles

0
street art par jef aerosol à bruxelles enfant au violon

Notes de joie et notes de fièvre, notes qui en mélodie folle s’offrent et se perdent. Conquête de l’archer sur le manche de l’instrument complice, le violoniste, enfant génie, laisse le plaisir à ses doigts d’explorer la longueur des cordes, d’exercer sur elles la bonne tension, de les pincer avec précision, d’en tirer l’air désiré.

La voix de l’art urbain souffle sa deuxième bougie !

2

Cela fait deux ans que la voix de l’art urbain raconte ses histoires de street art et j’espère bien que ça ne fait que commencer ! Revenons sur les temps marquants de l’année écoulée avec quelques liens. C’est l’occasion également d’évoquer ce qui arrive en 2019, avec surprise et projets futurs !

Challenge Invader pour ouvrir l’année !

0

Prenant la suite du challenge #invader3x3 de l’ami The Fox & The Seashells, le challenge #invaderfarawaychallenge n’attend que vous sur Instagram ! Lancé à l’initiative de nvdr_bnw, le jeu consiste cette fois à partager la mosaïque la plus éloignée de chez vous que vous ayez flashée. Le but ? Additionner les distances rapportées par les participants sur le hashtag de l’événement et cumuler 5000000 de kilomètres !

Les Yeux Bleus de Kurt Cobain – Streetart à Paris

0
streetart paris oeil bleu au metro nationale

La Russie parisienne se donnait chaque jour rendez-vous dans cet appartement du quinzième arrondissement. Comme toute maison slave, la porte ne se refermait jamais longtemps et la sonnette tintait régulièrement. Viouga, Tempête de Neige, la vieille husky, escortait penseurs, écrivains, journalistes, poètes, prêtes, peintres, comédiens qui se succèdaient dans le petit salon d’Aïda, où livres, coupures de presse, tableaux, photos et tasses s’empilaient au sol et aux murs.

Antoine de Saint Exupéry – Street art par c215 pour la série « Illustres », Paris

0
portrait de saint exupéry par c215 pour la série illustres autour du panthéon à paris

« Les grandes personnes m’ont conseillé de laisser de côté les dessins de serpents boas ouverts ou fermés, et de m’intéresser plutôt à la géographie, à l’histoire, au calcul et à la grammaire. C’est ainsi que j’ai abandonné, à l’âge de six ans, une magnifique carrière de peintre. J’avais été découragé par l’insuccès de mon dessin numéro 1 et de mon dessin numéro 2. Les grandes personnes ne comprennent jamais rien toutes seules, et c’est fatigant, pour les enfants, de toujours et toujours leur donner des explications.

Comme Tout le Monde – Streetart par Clet Abraham, Paris

0
street art paris par clet abraham, panneau de sens interdit avec envol d'un oiseau

Dans la région de Nancy se trouve une petite ville du nom de Dombasle-sur-Meurthe. À quelques minutes à pied de son centre, dans un pavillon, vivent ensemble dix jeunes gens. Comme tout le monde, ils rient, se brouillent, se réconcilient.

Pénombre de René Char – Street art par Groove, Paris

0
street art paris par groove metro opéra - texte de rené char

« J’étais dans une de ces forêts où le soleil n’a pas accès mais où, la nuit, les étoiles pénètrent. Ce lieu n’avait le permis d’exister, que parce que l’inquisition des États l’avait négligé. Les servitudes abandonnées me marquaient leur mépris. La hantise de punir m’était retirée. Par endroit, le souvenir d’une force caressait la fugue paysanne de l’herbe. Je me gouvernais sans doctrine, avec une véhémence sereine. J’étais l’égal de choses dont le secret tenait sous le rayon d’une aile. Pour la plupart, l’essentiel n’est jamais né, et ceux qui le possède ne peuvent l’échanger sans se nuire. Nul ne consent à perdre ce qu’il a conquis à la pointe de sa peine ! Autrement ce serait la jeunesse et la grâce, source et delta auraient la même pureté.

Vernispassage, l’invitation artistique de Loiseaucraie sur le thème des oiseaux

0

L’événement street art parisien de ce weekend se tenait tout près de la Bastille, Passage du Chantier. C’est à cet endroit que Loiseaucraie a donné rendez-vous à une trentaine d’artistes. Ensemble, ils évoquent les oiseaux, la poésie de leur envol, mais aussi leur disparition dramatique.

Ne Crois Pas – Street art par Banksy au Bataclan, Paris

0
streetart par banksy sur la porte de sortie de secours du bataclan, hommage aux victimes des attentats du 13 novembre 2015

Ne crois pas le monde une auberge – créée
Pour se frayer chemin par la griffe et le poing
Vers la table où l’on boit et l’on bâfre, tandis
Que regardent de loin les autres, les yeux glauques,
Défaillant, ravalant leur salive, serrant
Leur estomac que les crampes secouent,
Ô ne crois pas le monde une auberge !