100

ce que j’ai vu dans tes yeux

EPISODE #1 Lucidité brûlante

Il était une fois un jeune homme dont la clairvoyance était très grande. Les gens et les situations lui apparaissaient avec une grande évidence.
Mais il ne savait pas se contenir et déversait sur les malheureux qui lui demandaient son avis une vérité brutale. Chaque personne touchée par son regard se consumait un peu à l’intérieur. Chaque personne qu’il touchait de son regard le repoussait un peu plus.

streetart paris par Ricardo AKN rue de tourtillecrédit photo: Yohanan Winogradsky

Peiné par sa malédiction, il se banda les yeux et erra en se jurant de ne plus scruter aucune âme à la ronde.
Or un jour qu’il se reposait sur le côté du chemin, il sentit une présence tout près de lui. Habitué à croiser le chemin d’autres vagabonds, il demanda qui était là. Aucune réponse. Rien.
Puis il sentit de fines mains dénouer le foulard autour de sa tête, délicatement. Le tissu tombé, ses yeux qui n’avaient pas vu depuis longtemps mirent du temps à donner une forme définitive à la silhouette qui se tenait devant lui.

EPISODE #2 Stupeur sans mot

Le flou dissipé, ses yeux distinguèrent une jeune femme. Elle se tenait devant lui et le regardait en souriant. D’un geste amical de la main, elle le salua, puis poursuivit ainsi son échange. Ses deux mains traçaient gracieusement dans l’air une série de signes. De temps à autres, ses doigts pointaient légèrement tour à tour ses lèvres, ses joues, son front et ses oreilles. Mais aucun son ne semblait vouloir sortir de sa bouche.

streetart paris collage métro gambettacrédit photo: Yohanan Winogradsky

Le jeune homme, pris au dépourvu, hésita à la regarder. Son oeil inquisiteur l’avait jeté sur les routes, et depuis, la méfiance le guidait.
Alors qu’il était perdu dans ses pensées, la main de la jeune femme passa devant son visage et lui releva la tête par le dessous du menton jusqu’à ce que leurs yeux se croisent.

Tremblant un instant, il se figea, stupéfait. Il lui était impossible de lire derrière son regard. Une muraille ! Cette situation sans précédent le plongea dans un abime de réflexions. Sa chute fut cependant stoppée nette : elle l’aida à se relever et l’invita à la suivre.

EPISODE #3 En route, paumé

Dans le silence, ils marchèrent ensemble des jours, du matin au soir, tant que la lumière leur permettait de voir où allaient leurs pas.
Sa tête ne cessait de ruminer le bouleversement qui le bousculait d’un coup. Si longtemps son regard avait tétanisé ceux qui le croisaient… et le voilà, en une rencontre, désarmé, contraint au constat d’impuissance, en infériorité.

streetart paris par FKDL frank duvalcrédit photo: Yohanan Winogradsky

Était-il en train de découvrir que la malédiction qui l’avait contraint à l’exil était également un outil de domination qui lui manquait ? Et qui était-elle, cette fille ? Et pourquoi et où l’emmenait-elle ?

Son regard demeurait impénétrable, emmuré par son mutisme.

Ils marchaient côte à côte sur la route, toujours. Elle avançait d’un pas sûr, joyeux, léger.
Du bord du chemin, on voyait défiler cette jeune femme, son profil ravi, le tricottage de ses jambes sautillant, balancier impeccable.
À plusieurs reprises, du bord du chemin, on voyait également apparaître, derrière cette mine réjouie sur fond de paysage verdoyant, le visage circonspect du jeune homme rivé vers sa compagne de marche, et qui tentait une nouvelle inspection de son âme.

Pas plus de succès. À chaque fois plus de questions.


Les textes et les images sont également publiés sur #cequejaivudanstesyeux

C’est où?