L’exhibitionniste – Streetart par Clet Abraham au Quartier Latin, Paris

J’aime les panneaux de nos rues, les détourner, en faire des sans interdits, me prélasser nue sur leur fond rouge, épouser leur forme, chauffer à blanc leur barre, susciter l’émoi et la chaleur, surchauffer moteurs et kilomètres/heures bien au-delà des limites admises, car à mon sens, le sens interdit indique par essence le courant à remonter pour éprouver quelque sentiment de liberté, et c’est pourquoi j’apprécie de m’y exhiber, transformant l’interdit en réclame pour mes formes, illusion, fantasme pour le conducteur, qui en perdant ses heures à me reluquer, finira par bloquer la circulation et la sienne par la même occasion à la réception d’un doux billet de l’agent le sifflant à l’ordre, qui lui-même aura tôt fait, en me voyant dans le plus simple appareil, de poser là son séant, m’adressant cette fois ses sifflements, et me contempler, acceptant par là-même de se faire gueuler dessus par le précédent monsieur, mécontent de sa contravention, et dont les sens échauffés par tout ce spectacle, le porterait à ébullition, à porter des coups sur l’autre bêta en admiration, tous deux s’empoignant finalement et se cognant dessus sous mes dessous, sans plus apprécier ce que j’ai à leur montrer, ultime jouissance, récompense la plus haute entre toutes les distinctions : le boxon.


Street art par Clet Abraham

 

C’est où?

Vous aimerez aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les histoires les plus appréciées

J’ai froid mes p’tits chats – Street art de Kam & Laurène, Paris

🎶 Il fait froid. Jusque dans les couleurs. Jusque dans la demeure. Mais y'a d'la joie. Qui vient qu'j'suis pas penseur. Qui vient m'réchauffer l'ardeur. J'suis en émoi. Chaque fois j'crois à...

William S. Burroughs – Street art par Invader, Paris

“Artists to my mind are the real architects of change, and not the political legislators who implement change after the fact. ” “Whether you sniff...

L’ombre est un loup pour l’homme – Street art par Agrume, Paris

L'heure était avancée. Une ombre marchait seule dans les rues. À un croisement, elle vit au loin un homme qui la précédait. Inquiète mais...