Vas-y chante, Coco – Streetart par Levalet, Paris

– Bon Coco, j’t’essplique. Une brise légère mais réelle met ta chevelure en mouvement, avec souplesse et harmonie sur une musique douce et rythmée, signature d’une soirée d’été finissante, ce moment où les plages laissent partir les lézards pour accueillir les barbecues, dans une lumière chaleureuse qui entoure notre vedette – c’est-à-dire toi – d’un halo de lumière blanche par lequel on comprend que la solution capillaire promue auréole d’un parfum de sainteté son consommateur, c’est-à-dire nous qui nous admirons dans ton image.

– Ouai j’vois l’délire ! C’est cool !
– Allez on y r’tourne ! Coco, donne-moi le meilleur de ton auréole parfumée !
– Ma quoi ?
– T’inquiète, fais ta pose…

[le modèle joue la rock star à la coiffure impeccable]

– Ouai voilà, top ! … C’est top c’que tu fais ! C’est génial ! … T’es canon mec ! … Tu piges rien mais t’es canon ! … … STOP ! … La lumière, tu déconnes total là, ça va pas du tout ! Tu m’l’éclaires comme une pompe à essence (total, essence haha) ! Je veux une lumière soyeuse, légère, blanche en son centre, parce que Coco – c’est-à-dire lui -, c’est le soleil, tu piges ? Bon et plus ondulée la brise légère, genre une lente vaguelette sûre d’elle-même qui traverse la surface d’un lac, mais en brise. Allez on s’y remet.
– Ouai j’suis l’soleil !
– ‎Oui Coco !
– ‎Comme ça pour la brise ? C’est mieux ? L’éclairage, c’est bien comme vous vouliez là ? Il fait assez soleil ?
– ‎Ta gueule, on tourne là !

[Le tournage reprend]

– Ah c’est bien ! … C’est pas mal ça ! … C’est… C’est bien… Même si peut mieux faire… C’est moyen en fait… C’est pas très très bon là tout de même … Non mais continuez, ne vous souciez pas de mes remarques… C’est nul, mais n’écoutez rien de ce que j’dis… Voilà comme ça… Continuez, c’est bien de la merde là… … … Bon à un moment y’en a ptêtre un qui comprend que c’est n’imp’ et que faut s’arrêter au lieu de saccager mes visions ?!
– Bah quoi ?
– Quoi bah quoi ? Tu le vois toi Coco qu’à cause de la technique t’es pas crédible en tant qu’être humain, non ?
– Ouai mais comme soleil, ça passe ?


Streetart réalisé par Levalet // Si vous souhaitez en savoir plus au sujet de l’artiste, je vous recommande l’excellente interview réalisée par l’ami Quentin de QG des Artistes qui se spécialise en entretiens fleuves avec les artistes pour recueillir au sujet de chacun parcours, inspirations et visions du streetart en particulier et de l’art en général.

En ce qui concerne le monde de la publicité et la confection de l’imagerie ainsi que du message marketing, je vous encourage à voir 99 Francs de Jan Kounen sorti en 2007 et adapté du roman à éléments autobiographiques de Frédéric Beigbeder (2000).

C’est où?

Vous aimerez aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les histoires les plus appréciées

Le Poisson Phare – Streetart par Veks van Hillik, Bayonne

Dans les eaux froides et profondes de l'océan, le poisson phare s'avance. Dans son ondulation sans fin, le jour et la nuit se confondent....

Happy Paint : atelier peinture, bien-être et création [Testé & Approuvé]

Samedi, c'était atelier peinture et création ! Rendez-vous pris, nous nous rendons, mon autre significative et moi-même à la Zinguerie, le bar dans lequel...

Arrivée là-haut – Street art par Catherine Cisinski, Paris

"Bah là c'était mon premier jour ici j'crois bien. Les gars v'naient juste de me refiler mes ailes. Les ailes, c'est génial les ailes ! Trop...