Artemis visa l’univers – Street art origami par Mademoiselle Maurice, Paris

Artemis releva le défi d’Ulysse et choisit de tirer sa flèche au travers des cycles lunaires.

street art par mademoiselle maurice origamis

À chaque cycle traversé, la flèche gagnait en célérité de sorte que sa course se chargea d’un halo de lumière céleste.

street art par mademoiselle maurice origamis

La Flèche traçant ainsi sa route cosmique devint comète et Artémis, suivant des yeux son parcours, constata l’infini de l’univers.


Street art par Mademoiselle Maurice // Les oeuvres de Mademoiselle Maurice comptent parmi les plus ambitieuses et poétiques qu’il m’a été donné de voir jusqu’à présent. Malheureusement les 3 oeuvres qui illustrent ce court article n’existent plus. La première, « les cycles lunaires », ornait 140m d’une façade de bâtiment vers Porte d’Italie, et absolument était monumentale. La deuxième, qui poursuit le style lunaire, décorait un mur extérieur de la Réserve Malakoff. La troisième enfin, intitulée « la galaxie lointaine », occupait tout un couloir du LAB 14.

Vous aimerez aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les histoires les plus appréciées

Le Grand Siècle du Marais par c215 : promenade avec les grands du XVIIè siècle en pochoirs

Après sa galerie de portraits intitulée Illustres ! l'année dernière, qui nous proposait d'explorer les abords du Panthéon à Paris, c215 revient...

William S. Burroughs – Street art par Invader, Paris

“Artists to my mind are the real architects of change, and not the political legislators who implement change after the fact. ” “Whether you sniff...

Vas-y chante, Coco – Streetart par Levalet, Paris

- Bon Coco, j't'essplique. Une brise légère mais réelle met ta chevelure en mouvement, avec souplesse et harmonie sur une musique douce et rythmée,...