L’écoute-soignant – Street art de Seth Globalpainter & Zoerism, Paris

L’écoute-soignant invita le jeune homme à prendre place. Il pouvait choisir à sa convenance comme d’habitude, le divan ou le fauteuil.

Quelles nouvelles de vous?“ Le jeune homme commença par raconter sa semaine. « Hm hm”, répondit l’écoute-soignant, “poursuivez”. En acquiesçant aux dires de son patient, il avait enclenché la projection logo-imaginaire de ses lentilles. En détectant la fréquence neuronale du jeune homme, l’écoute-soignant voyait se matérialiser les évocations des paroles de son patient.
Le gigantisme urbain, l’ampleur des destructions, les paysages dévastés, l’absence d’échappatoire, la peur… tout. Les senseurs vocaux confirmaient l’enregistrement neuronal en teintant le rendu visuel d’une couche jaunâtre.

Ici au moins, son patient était en sécurité. Les habitants bloqués au sein de la Congrégation Européenne n’en finiraient pas de sitôt de payer le prix fort: quatre siècles depuis la Grande Guerre qui avait ouvert le XXè, et tout n’avait fait qu’empirer. “Pauvres fous…”, conclut pour lui-même l’écoute-soignant.


Street art de Seth et Zoerism, à voir au Lasco Project dans le Palais de Tokyo

Vous aimerez aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les histoires les plus appréciées

L’atelier mosaïques chez Mosaic Masta à Paris

Hier, c'était après midi atelier de mosaïques chez Mosaic Masta avec ma soeur et mon autre significative. On commence par choisir une forme en...

L’automate funambule – Streetart par oakoak & Jordane Saget au Cabinet d’Amateur, Paris

Elle n'avait pas le temps. Chaque jour, elle n'avait pas le temps. Ses journées étaient comme la partition perforée que mange sans fin l'orgue...

Le baiser – Street art de c215, Vitry-sur-Seine

🚺 Après quelques instants de silence, il a pris ma main. C'était un peu maladroit et marrant ! Ça faisait des mois que je...