Complainte de la gazette – Street art de c_3, Vitry-sur-Seine

Je suis la gazette tatouée au grand coeur !
Chaque soir, je t’offre les nouvelles de l’heure,
Horoscope, météo, le monde et ses malheurs.

Parfois je m’inquiète pour toi, chéri qui me lit,
Que l’actualité que j’te sers te cause souci,
Mais j’vois bien que t’y reviens sans hausser le sourcil.

T’arrive-t-il de penser à moi, mon mignon ?
D’humilité je sais que mes meilleurs canetons,
Demain au marché emballeront le poisson.


Street art par c_3

En me baladant à Vitry, je suis tombé sur cette charmante demoiselle en papier journal. Elle m’a fait penser à ce qu’une personne proche dit de son métier de journaliste. Selon elle, l’humilité du journaliste (papier), tel qu’on le lui a appris dans les années 70, consiste à accepter le fait que le meilleur article d’un jour serve d’emballage sur le marché le lendemain !

À l’heure du web, cette notion a quelque peu évolué. Certes les articles restent, sont trouvables, archivables, plus facilement. Cependant l’innondation d’informations et l’impossibilité de la presse a trouvé un modèle viable impose d’importantes pressions sur le système d’information.

Comment vous informez-vous aujourd’hui ?


C’est où?

 

Vous aimerez aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les histoires les plus appréciées

[EDIT] Banksy à Paris : hello or goodbye?

Banksy à Paris : vrai pas vrai? Là pas là? Lui pas lui? Plexi pas plexi? Complot pas complot? Nous voilà en tout cas...

Pierre Boulez & le rapport au passé – Street art par Groove, Paris

Michel Archimbaud: "Comment jugez-vous la vie musicale d'aujourd'hui?" Pierre Boulez: "Il y a beaucoup de routine et peu d'imagination, mais il y a tout de...

Le p’tit gars – Street art de c215, Vitry-sur-Seine

- Bah pourquoi tu boudes ? - J'boude pas, j'réfléchis ! - Tu réfléchis à quoi ? - À l'injustice du monde. - Ah oui ? Ca a...