Flashback : quest for identity – Streetart par Megamatt, Paris

It’s been more than 25 years… I’m gettin’ too old for that shit !

En 1992, flashback : the quest for identity, développé par le français Delphine Software International, sort sur Amiga et propose de faire évoluer son héros, Conrad B. Hart au travers de sept niveaux de difficulté croissante.

Le jeu s’inspire de Prince of Persia pour ses déplacements et de Another World pour sa scénarisation et ses cinématiques.
Conrad évolue en 2D et peut effectuer plusieurs mouvements, rendus de façon réaliste par la prise en compte d’un temps de latence entre les actions : courir, sauter, faire une roulade, se bascule depuis une corniche, sortir son pistolet.

Le héros, un éminent scientifique, se réveille en début de jeu dans la jungle, amnésique et trouve un holocube de lui-même lui indiquant de partir à la recherche de Ian a New Washington. En faisant route, Conrad ne se doute pas qu’il s’embarque dans une quête qui le conduira à déjouer un complot interplanétaire.

Inspiré de la nouvelle de Philip K. Dick « we can remember it for you wholesale » qui a elle-même été adaptée en 1990 par Paul Verhoven sous le titre de « Total Recall », flashback est un projet ambitieux qui lui vaudra de gagner une place de référence parmi les jeux d’action, ainsi qu’une citation dans le Guinness Book des records comme jeu français le plus vendu dans le monde.

Et voici, pour les nostalgiques, la soluce complète de ce jeu mémorable :


Streetart par Megamatt

C’est où?

Vous aimerez aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les histoires les plus appréciées

L’ingénieur en arc-en-ciel – Palette improvisée et dessin d’artiste inconnu, Street art Paris

Oui, c'est sûr de vot' point d'vue ça peut avoir l'air comme ça comment j'pourrais dire enfin ça doit avoir d'la gueule quoi mais j'vais vous dire au début...

Ô mon âme que fais-tu? – Paris

Aux Compagnons Une Muse m'a dit Dans un souffle une nuit Que la ville et ses gens Seraient pour moi merveilles, Panthéon sans pareil, Amis à chaque instant. Un démon m'a...

Esprit, es-tu chez toi ? – Street art par Alice Pasquini spécial Halloween, Vitry-sur-Seine

Un pas puis un autre, un pas puis un autre, son allure résonnait en un faible écho dans le soir finissant, dans les ruelles...