Le banquier – Street art de Philippe Hérard

J’allais prendr’ mon envol,
Quand soudain par mon col,
Je fus pris par celui
Pour qui sablier vaut prix.


Street art par Philippe Hérard

Vous aimerez aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les histoires les plus appréciées

Philippe Baudelocque dans les couloirs de Châtelet-les-Halles

Ce lundi matin, je me lançais dans une nouvelle semaine de travail, motivé, déterminé et soudain, Philippe Baudelocque m'a, pour mon plus grand plaisir,...

Ô mon âme que fais-tu? – Paris

Aux Compagnons Une Muse m'a dit Dans un souffle une nuit Que la ville et ses gens Seraient pour moi merveilles, Panthéon sans pareil, Amis à chaque instant. Un démon m'a...

Représentation théâtrale pour la cour – Street art de Jana & JS, Paris

Moi, j'adore donner des représentations théâtrales à la fenêtre pour ma cour d'immeuble. C'est des représentations entièrement gestuelles. Ce soir par exemple, j'ai décidé de...