L’Autruche-En-Gris mobilise – Street art par Matthieu, Paris

Prise en tenaille entre l’Empire Ruche, le Royaume Souris et la République Gallinaçaise, l’Autruche-En-Gris mobilisa ses troupes dès l’été 14, aux côté des armées Bergères-Allemandes et Italoupiennes pour se livrer à un gigantesque Carnival des Animaux.

Depuis la chute du Paon-Léon au siècle précédent, les puissances Perdreaupéennes avaient trouvé un équilibre précaire à Vienne sous le nom de Concert Perdreaupéen du Nouvel An.

Mais alors que la Révolution Gallinaçaise n’en finissait pas de secouer la vie politique intérieure, véritable réveil des consciences sociales souhaitant démocratiser le règne animal, voyant s’affronter haute-cour et basse-cour, le 19è siècle souffla également sur les instincts animaliers des pays voisins.

Bientôt Italoupiens et Bergers-Allemands réalisèrent leurs unités nationales, rassemblant au sein d’un même pays leurs espèces éparses. Bientôt les Cerfs et les Croacs refusèrent de se reconnaître comme membres de l’Autruche-En-Gris. Dans le même temps, l’Empire Ruche finissait sans trop vouloir le voir sa révolution industrielle de la production du miel en troquant une très grande verticalité par la reine, pour une très grande verticalité par l’ouvrière.

C’est dans ce contexte chaotique que les alliances entre-natures se nouèrent. L’Entente Bestiale conclue entre le Royaume Souris et la République Gallinaçaise, fut bientôt étendue à l’Empire Ruche, sous le nom de Triple Entente. L’Empire Berger-Allemand et l’Empire d’Autruche-En-Gris signèrent quant à eux la Duplice, étendue à l’Italoupie pour devenir Triplice, terme moins ambigu entre alliés au combat, mais qui n’empêcha pas pour autant les Italoupiens de faire volte-face au fort de la guerre.

Car guerre il y eut. Les deux systèmes d’alliance sortirent les crocs et se rentrèrent dans le lard et se volèrent dans les plumes, oubliant tous leurs principes, valeurs et belles cultures. Ils partirent la plume au fusil et revinrent la queue basse, jurant qu’il s’agissait là de la Der des Vers, rapport au mode de combat en tranchées.

Ah cruauté du monde animal…


Street art par Matthieu

C’est où?

Vous aimerez aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les histoires les plus appréciées

L’Autruche-En-Gris mobilise – Street art par Matthieu, Paris

Prise en tenaille entre l'Empire Ruche, le Royaume Souris et la République Gallinaçaise, l'Autruche-En-Gris mobilisa ses troupes dès l'été 14, aux côté des armées...

Le Grand Siècle du Marais par c215 : promenade avec les grands du XVIIè siècle en pochoirs

Après sa galerie de portraits intitulée Illustres ! l'année dernière, qui nous proposait d'explorer les abords du Panthéon à Paris, c215 revient...

Niania chante la steppe – Streetart par c215, Paris 13

La steppe, la steppe tout en rond, le chemin s'étend au loin; dans cette plaine silencieuse, le cœur s'emplit de tristesse. D'un pas lent, ma...